Livraison gratuite à partir de 49 euros (aux Antilles françaises)

Le soleil et nous

💚 Il est important de prendre soin de sa peau pendant l'exposition au soleil 🌞 pour obtenir un beau bronzage sans compromettre son capital soleil et éviter les coups de soleil.

Notre Sélection #TRÉS BONS PLANS

LES SIGNES PRÉCURSEURS DU CANCER DE LA PEAU SONT DIFFÉRENTS CHEZ LES PERSONNES DE COULEUR

Le cancer de la peau est moins fréquent chez les personnes de couleur, mais lorsqu’il survient, il est souvent diagnostiqué à un stade avancé et son pronostic est moins bon. Il peut être mortel lorsque la personne est atteinte d’un mélanome. Le traitement de tout type de cancer de la peau peut être difficile aux stades avancés.

PROTÉGEZ-VOUS DES UV, C’EST LA MEILLEURE PRÉVENTION

  • L’exposition excessive aux rayons ultraviolets est à l’origine de la grande majorité des cancers de la peau. Pour limiter les risques face au soleil, adoptez quelques réflexes simples de protection.

DÉTECTION DU MÉLANOME

APPRENDRE À SURVEILLER SA PEAU

LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE, MEILLEURE CHANCE DE GUÉRISON

Le mélanome est le cancer de la peau le plus grave. Lorsqu’il est détecté tôt à un stade peu développé, il peut la plupart du temps être guéri.

En revanche, en cas de diagnostic tardif, les traitements existants sont beaucoup moins efficaces. 

Or, quelques mois peuvent suffire pour qu’un mélanome devienne très agressif et s’étende à d’autres parties du corps (métastases).

Les cancers de la peau chez les personnes à la peau foncée ont tendance à être diagnostiqués à un stade plus avancé que chez les personnes à la peau claire.

Cela est dû à plusieurs facteurs, notamment à la méconnaissance des signes et symptômes spécifiques aux peaux foncées, à la sous-estimation des risques et à un accès limité aux soins médicaux spécialisés.

Agir rapidement est donc vital, c’est pourquoi il est important de surveiller sa peau.

Les subtilités de la détection font que les mélanomes chez les personnes à la peau foncée peuvent avoir des caractéristiques différentes de celles observées chez les personnes à la peau claire. Ils peuvent être plus sombres, moins réguliers, ou se développer sous forme de taches noires, de taches pigmentées ou de lésions non pigmentées.

Il est essentiel d'éveiller sa conscience sur les signes et symptômes à surveiller, de promouvoir les examens réguliers de la peau et de favoriser l'accès aux soins médicaux appropriés pour le dépistage précoce et le traitement des cancers de la peau.

Bien que les personnes à la peau foncée aient une plus grande protection naturelle contre les rayons UV, cela ne signifie pas qu'elles sont entièrement à l'abri des dommages causés par le soleil. Une exposition excessive au soleil sans protection peut augmenter le risque de cancer de la peau chez les personnes à la peau foncée. Il est donc important pour tout le monde, indépendamment de la couleur de peau, d'utiliser des mesures de protection solaire appropriées, telles que l'utilisation de crème solaire, de vêtements protecteurs et de lunettes de soleil.

Il est important de consulter un dermatologue ou un professionnel de la santé en cas de préoccupation concernant des lésions cutanées suspectes, quelle que soit la couleur de peau.

LES SIGNES QUI DOIVENT VOUS ALERTER

Comment faire la différence entre un grain de beauté (bénin) et un mélanome (malin) ?

Voici les trois éléments à retenir. 

• Repérez le grain de beauté différent des autres . Tous les grains de beauté d’une même personne se ressemblent. Celui qui n’est pas comme les autres doit donc attirer votre attention.

• Soyez vigilant à tout changement Une nouvelle tache brune qui apparaît sur votre peau (cas le plus fréquent) ou un grain de beauté qui change d’aspect rapidement (dans sa forme, sa taille, sa couleur ou son épaisseur) doivent vous alerter.

• Aidez-vous de la règle « ABCDE » 

Pour reconnaître les signes suspects, entraînez votre œil avec des photographies et gardez à l’esprit les critères de la règle « ABCDE ».

A comme Asymétrie 

Grain de beauté de forme ni ronde, ni ovale, dont les couleurs et les reliefs ne sont pas régulièrement répartis autour du centre.

B comme Bords irréguliers

Bords déchiquetés, mal délimités.

C comme Couleur non homogène

Présence désordonnée de plusieurs couleurs (noir, bleu, marron, rouge ou blanc).

D comme Diamètre

Diamètre en augmentation.

E comme Évolution

Changement rapide de taille, de forme, de couleur ou d’épaisseur.

La présence d’un ou de plusieurs de ces signes ne signifie pas forcément que vous avez un mélanome, mais justifie de demander un avis médical sans attendre.

QUI CONSULTER ET À QUELLE FRÉQUENCE ?

Si vous repérez une tache suspecte sur votre peau ou si vous présentez certains facteurs de risque, consultez votre médecin traitant. Il vous orientera si besoin vers un dermatologue.

C’est le dermatologue qui est expert pour réaliser l’examen clinique de la peau, confirmer ou non une 

suspicion de mélanome et retirer une lésion suspecte si nécessaire.

La fréquence de la surveillance doit être évaluée avec votre dermatologue. Pour les personnes « à risques », il est généralement recommandé :

• d’effectuer un autoexamen de la peau par trimestre ;

• de se faire examiner par un dermatologue une fois par an.

> L’AUTO EXAMEN DE LA PEAU

 Si vous êtes sujet à risqu