En continuant à utiliser ce site, vous acceptez les conditions générales et notre utilisation des cookies.
Partir en voyage avec bébé

Soigner bébé

Toujours à l’ombre. En voiture, évitez les longs trajets. Si vous devez faire une grande route, arrêtez vous fréquemment. Habillez Bébé avec des vêtements légers et n’hésitez pas à lui mouiller le corps. Une autre règle de base, jusqu’à 6 mois Bébé n’a rien à faire sur une plage aux heures les plus chaudes. Sa peau est fine, donc extrêmement fragile. A cet âge il n’est donc pas recommandé de lui imposer les méfaits du soleil. Si vous voulez qu’il bénéficie du bon air marin, emmenez le tôt le matin (jusqu’à 11 heures) ou alors en fin de journée (après 17 heures).

Une peau très vulnérable. La peau des bébés n’est pas encore apte à recevoir les rayons solaires, car la production de la mélanine et des pigments protecteurs s’installe progressivement au cours des premières années de vie. Le film hydrolipidique – qui protège la peau et maintient son hydratation – est encore insuffisant. La sécrétion du sébum, qui agit comme une huile protectrice naturelle, est en effet trop faible à cet âge. De plus, proportionnellement à son petit corps, le pourcentage de peau exposé serait bien trop important comparé à celui d’un adulte. Sans compter qu’un bébé ne possède pas de réserves en eau pour l’aider à lutter contre la chaleur. Vous l’aurez compris, avant un an, vous devrez le protéger le mieux possible du soleil comme de la chaleur.

Crème, chapeau, lunettes. Pour autant, il y sera inévitablement exposé. En poussette, en voiture, à l’ombre d’un parasol, par beau temps ou avec un ciel gris, les rayons ultraviolets s’infiltrent toujours. A partir de 6 mois vous pourrez le protéger avec une crème « spécial bébé » que vous trouverez en pharmacie. Important : elle ne doit être que le complément d’une panoplie indispensable, composée d’un short ou d’un pantalon léger, d’un tee-shirt, d’un chapeau et de lunettes adaptées à son âge.

Faites le boire régulièrement. Les nourrissons ne traduisent pas comme les adultes, leur besoin d’eau par l’expression d’une sensation de soif. Leur organisme a du mal à réguler sa température, à l’ajuster au monde extérieur. Il est donc indispensable de leur proposer toutes les demi-heures, un biberon d’eau. Si l’enfant a besoin de boire, il boira…

Somnolence, peau sèche et chaude, fièvre… Voilà autant de signes qui doivent vous faire penser à une déshydratation. Dans ce cas, contactez rapidement les secours. Car la déshydratation est une urgence médicale qui relève d’une question de minutes. Tout retard expose l’enfant à un risque d’évolution grave, vers un coma. Et dans le meilleur des cas, celui-ci risque de laisser des séquelles irréversibles.

Source : INPES